Après une année de turbulences, les camionneurs se sentent plus optimistes face à l’avenir

Kukurba Kolbi, gestionnaire de projets et de relations publiques à l’Association canadienne pour la santé mentale de l’Alberta rapporte que, pour l’instant, les camionneurs peuvent être motivés par « l’altruisme de leur rôle » pendant cette crise mondiale. Mais, à mesure que le temps passe, et que le monde revient à la normale grâce à un meilleur contrôle de la pandémie, ce sentiment pourrait changer.

On ne peut nier que la dernière année a été difficile. Mais malgré les difficultés affrontées par chacun, cette période a été particulièrement ardue pour les camionneurs et les autres travailleurs de première ligne. Alors que beaucoup d’entre nous ont été en mesure de travailler à la maison, les camionneurs ont poursuivi leur travail de jour en jour pour maintenir notre économie. Les consommateurs en sont venus à compter sur les camionneurs professionnels plus que jamais au cours de la pandémie afin de s’assurer que les denrées périssables comme la nourriture et les produits de soins de santé soient disponibles sur les étagères.

La majorité des camionneurs interrogés sur les effets de la pandémie ont répondu qu’ils se sentaient « stressés ». Les camionneurs ont craint la transmission de la COVID-19 et d’être malade, de contaminer leurs familles, ou même pire. En outre, ils ont été inquiets d’avoir à se mettre en quarantaine pendant 14 jours.

Malgré ces risques, ces camionneurs ont eu un grand sentiment de fierté et ont renouvelé massivement leur engagement envers Canada Cartage et l’industrie pour s’assurer de faire partie de la solution et aider ainsi à préserver notre vitalité économique.

Pendant les premiers jours de l’éclosion, il n’était pas facile pour les camionneurs sur longues distances de trouver des arrêts de camions propres qui avaient des salles de bain. « Un défi quotidien pour nous a été d’essayer et de rester en bonne santé, afin que nous puissions continuer de nous acquitter de notre tâche et, souvent privés de l’essentiel, cela n’a pas été facile », a déclaré Don Eve, camionneur sur longues distances de Canada Cartage. Selon la revue Business Insider, 3 jours auraient suffi pour que les épiceries manquent de nourriture si les camionneurs sur longues distances avaient été absents des routes, c’est pourquoi il est essentiel que nous traitions nos camionneurs avec le respect qu’ils méritent.

Comment les camionneurs se sentent-ils maintenant que les choses reviennent à la normale? La majorité d’entre eux sont excités et satisfaits que nous allons dans la bonne voie. « Je suis heureux de constater que les activités reprennent, mais je n’aimerais pas que l’on se précipite ou que l’on revienne à l’arrière. Lorsque je conduis aux États-Unis, je constate un retour presque à la normale, aussi j’espère que ce sera la situation bientôt ici au Canada », affirme Baptiste Saturne, opérateur-exploitant d’un camion sur longue distance pour Canada Cartage.

Lorsqu’on fait des prévisions pour le deuxième semestre de 2021, le consensus est positif chez les camionneurs. Les conducteurs et les conductrices de camions commencent à être optimistes et enthousiastes à l’idée d’un retour à la normale, ou au moins à une nouvelle normale où les gens se sentent plus sûrs et l’économie reprend.

Dans les mois à venir, nous devons poursuivre notre conversation avec nos camionneurs pour comprendre ce qu’ils ressentent et leur offrir les outils nécessaires pour qu’ils se sentent confortables et assurés qu’ils ont notre soutien et notre attention. Canada Cartage accorde une grande importance à nos camionneurs, et à tous les camionneurs qui sont sur les routes. L’un des outils que Canada Cartage offre est un accès aux ressources en santé mentale du Programme d’assistance aux employés et aux familles (PAEF) de Morneau Shepell. Le PAEF est gratuit, 100 % confidentiel et fournit aux employés (et à leurs personnes à charge assurées en vertu du régime d’assurances collectives) un accès à de l’aide professionnelle.