4 raisons pour établir un partenariat avec un transporteur de renom compte tenu des nouvelles exigences en matière de DCE

août 1, 2019 Gestion de flotte Sécurité

« Articles

Le gouvernement canadien a annoncé qu’à partir de juin 2021, des DCE (dispositifs de consignation électronique) certifiés par une tierce partie devront être utilisés par tous les camionneurs qui doivent actuellement tenir un carnet de route ou un journal de bord. Le règlement a été annoncé récemment par le gouvernement et les représentants de l’industrie lors d’un point de presse qui s’est tenue à l’Association de camionnage de l’Ontario (OTA).

Voici 4 raisons qui explique pourquoi il est important de travailler avec un transporteur de renom qui a déjà installé des dispositifs ELD/DCE, ou qui prévoit le faire.

  1. Interruptions de service : Pour certains expéditeurs, le nouveau mandat des DCE peut entraîner une perte de productivité. Pour les camionneurs et/ou les expéditeurs qui ont eu tendance à repousser les limites et à dépasser les heures de service par le passé, les « manipulations » des journaux de bord ou des carnets de route ne seront plus une option. Plus que jamais, il est aujourd’hui important d’établir un partenariat avec un transporteur de renom qui a toujours respecté les règlements des heures de service, de sorte que lorsque les exigences en matière de DCE seront en vigueur, la transition sera harmonieuse.
  1. Coûts de mise en œuvre des DCE : Les petits transporteurs auront de la difficulté à faire face aux répercussions économiques d’un règlement fédéral coûteux, tandis que les grands transporteurs ont la stabilité financière nécessaire pour respecter ces nouvelles exigences. Les coûts varient d’un taux annualisé de 165 $ à 832 $ par camion, en plus des « coûts résiduels » des TI pour intégrer les données des DCE. Ces modifications réglementaires entraîneront des coûts d’exploitation encore plus élevés pour les propriétaires de flotte.
  2. Amendes en cas de non-conformité : On estime que les amendes en cas de non-conformité peuvent atteindre plus de 10 000 $ et même si ce sont des chiffres provenant des É.-U., nous pouvons nous attendre à des amendes sévères également au Canada. Les professionnels de l’industrie affirment également qu’il pourrait y avoir des fermetures temporaires pour les opérateurs qui ne se conforment pas, et cela pourrait entraîner des coûts encore plus importants pour les entreprises.
  3. Politique en matière de sécurité routière : Pour de nombreux petits transporteurs, les dépassements des limites des heures de service pour respecter les délais de livraison sont trop fréquents, ce qui met tous les automobilistes en danger. Avec l’entrée en vigueur du règlement sur les DCE, toutes les entreprises de transport seront sur un pied d’égalité en ce qui concerne les heures de service, ce qui rendra les routes plus sécuritaires pour tous.

La flotte de Canada Cartage sera entièrement conforme bien avant l’entrée en vigueur du règlement sur les dispositifs de consignation électronique à l’échelle du pays. Communiquez avec nous à info@canadacartage.com pour obtenir plus de renseignements.

Articles liés

Tiens-toi à jour!

Inscrivez-vous à notre bulletin

  • Communication
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

En cochant la case ci-dessus, vous consentez à recevoir par courriel des communications périodiques de Canada Cartage. Vous recevrez des nouvelles sur l’actualité et des renseignements précieux sur l’industrie, et des articles connexes. Vous pouvez vous désabonner à tout moment en cliquant sur le lien de désabonnement qui se trouve au bas de la page de nos courriels.