Le journal de bord électronique affecte en particulier la capacité des remorques-plateaux

août 15, 2018 Gestion de flotte Logistics Nouvelle de l'entreprise Sécurité

« Articles

Publié le vendredi 18 mai 2018 dans Business, Operations/safety —

Alors que les divers intervenants de l’industrie du camionnage poursuivent l’installation et l’apprentissage des journaux de bord électroniques (ELD) exigés par la FMCSA, le département des transports des États-Unis, nous constatons peu à peu que ces dispositifs ont une incidence différente sur la capacité selon le mode de transport, indique la revue en ligne sur le marché du fret Freightwaves.

Il n’est pas surprenant de constater que la taille du transporteur est un facteur dans l’adoption du journal de bord électronique, comme les plus petits transporteurs ont plus de difficulté, mais le type d’équipement utilisé s’avère être un défi plus grand que la taille de l’entreprise.

Les camionneurs dont les tracteurs tirent des remorques fermées doivent relever le défi d’utiliser à nouveau leurs actifs au maximum, mais il s’agit là du mode de chargement de camion qui connaît le plus de succès. Les remorques frigorifiques doivent faire face sans doute aux défis les plus importants, puisque les transporteurs de remorques-plateaux ne peuvent avoir recours aux solutions de « dételage et attelage », qui sont relativement plus faciles pour les remorques fermées.

Cette contrainte de capacité qui découle de l’utilisation des journaux de bord électroniques a atteint son paroxysme en février pour les remorques fermées, signale Freightwaves. La croissance de la demande est restée forte et continue de dépasser la capacité, mais celle-ci s’améliore comme les transporteurs font une planification de l’horaire des camionneurs pour les prochains 48 à 72 heures. L’utilisation de remorques supplémentaires et la coopération des clients qui permettent le chargement et le déchargement de l’équipement sans que le camion, ou le camionneur soient présents permettent même aux plus petits transporteurs de récupérer l’utilisation de leurs actifs sur la route.

Comme pour les remorques fermées, la contrainte de capacité qui découle des journaux de bord électroniques a atteint son paroxysme en février pour les remorques frigorifiques et la croissance de la demande est également restée forte et dépasse toujours la capacité.

Cela dit, les transporteurs qui exploitent des remorques frigorifiques doivent relever deux défis importants que n’ont pas à relever les remorques fermées : une nouvelle remorque frigorifique est deux fois plus chère qu’une nouvelle remorque fermée; le déchargement, et particulièrement le chargement, d’une remorque frigorifique exige beaucoup plus de surveillance qu’une remorque fermée… Même si un transporteur qui exploite des remorques frigorifiques peut travailler avec un client pour que ce dernier accepte de surveiller davantage de chargement et de déchargement (sans que le camion ou le camionneur soit présent), un compte plus bas de remorques impose une limite à la récupération des coûts par une solution « dételage et attelage ».

Contrairement aux remorques fermées et aux remorques frigorifiques, les contraintes de capacité qui découlent de l’utilisation des journaux de bord électroniques pour les transporteurs de remorques plateaux se sont aggravées en février. La croissance de la demande est restée forte et continue de dépasser la capacité, mais celle-ci ne s’est pas rétablie, car la planification de l’horaire des camionneurs n’est pas un problème. L’utilisation de remorques supplémentaires pour les chargements de remorques-plateaux ne représente tout simplement pas une option. Bien que les remorques-plateaux sont plus dispendieuses que les remorques fermées, le fait que le camionneur doit être impliqué dans l’arrimage et la fixation de la charge fait en sorte qu’une solution « dételage et attelage » est extrêmement rare dans l’industrie des remorques-plateaux.

Ainsi, dans la mesure que les 14 heures par jour du camionneur sont entravées par le temps de chargement et de déchargement, cette capacité ne peut pas être récupérée.

 

L’article complet est ici.

Canada Cartage Truck Freight, Photography, Work

Articles liés

Tiens-toi à jour!

Inscrivez-vous à notre bulletin

  • Communication
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

En cochant la case ci-dessus, vous consentez à recevoir par courriel des communications périodiques de Canada Cartage. Vous recevrez des nouvelles sur l’actualité et des renseignements précieux sur l’industrie, et des articles connexes. Vous pouvez vous désabonner à tout moment en cliquant sur le lien de désabonnement qui se trouve au bas de la page de nos courriels.