Des coûts plus élevés pour les transporteurs en 2017

February 8, 2017 Gestion de flotte

« Articles

Les coûts de transport sont à la hausse… et de beaucoup. Des primes d’assurances qui augmentent, des coûts d’entretien plus élevés, le taux de change, l’inflation, le prix des pneus, ainsi que les obligations légales imposées à l’industrie, tout cela contribue à alimenter les discussions stratégiques entre les transporteurs et les flottes privées sur les façons d’assurer que les affaires demeurent viables. Pour certaines entreprises de plus petite taille, les coûts d’exploitation de leurs propres flottes de camions pourraient même devenir prohibitifs.

Assurance – On prévoit que les primes d’assurance augmenteront encore en 2017, ce qui haussera les versements annuels de certains transporteurs de façon importante. Ces augmentations sont dues à plusieurs facteurs, incluant des réclamations plus élevées par l’industrie, ainsi qu’au retrait pur et simple de l’industrie du camionnage de certains gros fournisseurs d’assurance. “Avec des augmentations de 10 à 30% des primes d’assurance pour le camionnage, faisant suite à de grosses réclamations, et avec des compagnies importantes comme la Zurich Insurance Group AG et American International Group Inc. (AIG) qui se retirent du marché des assurances pour le camionnage pour compte d’autrui, il devient soudainement beaucoup plus difficile et plus coûteux pour les camionneurs d’obtenir une couverture d’assurance adéquate.”, souligne Sean Kilcarr, rédacteur en chef de Fleet Owner.

Entretien et Maintenance – Les coûts d’entretien et de maintenance sont à la hausse, et dans bien des cas en raison des nouvelles technologies dans les camions. Les technologies conçues pour réduire les émissions et assurer que les camions soient conformes aux normes 2010 de l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) entrainent des problèmes de moteur pour les propriétaires de camions lourds. “Au niveau de l’industrie, les nouveaux moteurs plus complexes conçus pour répondre aux normes de l’EPA entrainent des problèmes et des pertes de temps productif additionnels, ce qui à son tour entraine des impacts financiers aux propriétaires de camions, car ils ne gagnent pas de revenu lorsque leurs camions sont à l’arrêt pour l’entretien,” souligne Brent Gruber, directeur des pratiques de véhicules commerciaux chez J.D. Power and Associates. La demande pour des techniciens qualifiés formés aux nouvelles technologies est aussi en forte hausse, ce qui entraine une augmentation des salaires et donc des coûts pour les transporteurs.

Taux de change – Les transporteurs et les propriétaires-exploitants qui songent à remplacer leurs équipements vieillissants seront touchés encore cette année par la faiblesse du dollar canadien. Comme les concessionnaires de camions canadiens achètent les équipements de fabricants américains, le prix des camions est fortement touché par le taux de change. Il y a cinq ans, le dollar canadien était au pair avec la devise américaine, et un camion coûtant 100 000$ US à cette époque coûtait 100 000$ canadien. Aujourd’hui, le même camion de 100 000$ US vous coûterait 130 930$ canadien, soit environ 30% de plus pour essentiellement le même camion. Selon James Menzies, rédacteur en chef de Truck News, “…non seulement cela ajoute des dizaines de milliers de dollars au coût d’un camion neuf, mais ça ajoute aussi sur pratiquement tout ce dont vous avez besoin pour soutenir votre entreprise,” incluant les pièces de remplacement et les fournitures consommables.

Inflation – Il est prévu que le taux d’inflation sera de 1,70 pour cent à la fin du présent trimestre, selon les estimations des modèles macroéconomiques mondiaux et les analyses des indicateurs économiques. À plus long terme, il est estimé que le taux d’inflation au Canada s’établira à 2 pour cent sur une période annuelle. Bien que ce taux d’inflation ne puisse être considéré comme “élevé” par plusieurs experts, il continue à pousser vers le haut le prix des biens et services pour les consommateurs et les entreprises canadiennes en 2017.

Obligations légales de l’industrie – Les changements législatifs des gouvernements auront aussi un impact important sur les entreprises de camionnage. Le journal de bord électronique (ELD) sera obligatoire aux États-Unis à compter du 18 décembre 2017, une obligation qui s’applique aux camionneurs canadiens circulant aux États-Unis. Le coût annualisé s’établira entre 165$ et 832$ par camion, en plus des technologies d’information subséquentes nécessaires à l’intégration des données du journal de bord électronique. L’obligation d’utiliser le journal de bord électronique au Canada est prévue pour 2018. Ces changements législatifs entraineront des coûts d’opération encore plus élevés pour les exploitants de flottes.

Prix des pneus – Michelin Amérique du Nord et Yokohama ont récemment annoncé des augmentations à venir du prix des pneus pour camions lourds de l’ordre de 7 à 8%. Cette augmentation de prix est due à la conjonction des prix des matières premières, des améliorations technologiques, de l’innovation et des conditions du marché.

Augmentation des primes d’assurance, coûts d’entretien plus élevés, taux de change, inflation, prix des pneus, obligations légales, tout cela entraine une augmentation vertigineuse des coûts d’exploitation pour les entreprises qui exploitent une flotte de camions. Bien que tous les transporteurs subissent ces augmentations, les plus petits transporteurs et les flottes privées pourraient conclure que les coûts d’exploitation surpassent les bénéfices.

Si vous souhaitez mieux comprendre le coût total d’exploitation de votre flotte privée, ou pour en savoir plus sur le modèle unique de flotte en sous-traitance de Canada Cartage, communiquez avec nous par courriel à info@canadacartage.com.

Articles liés

Tiens-toi à jour!

Inscrivez-vous à notre bulletin

  • Communication
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.