Un bilan de santé de l’industrie du transport : Comment la pénurie de camionneurs à venir affectera l’économie canadienne

November 22, 2015 Gestion de flotte

« Articles

Selon des données de l’industrie compilée par Statistique Canada et le Conference Board du Canada, il est prévu que l’écart entre l’offre et la demande en matière de camionneurs pourrait dépasser les 33 000 d’ici 2020. Cette situation est préoccupante, non seulement pour l’industrie du camionnage mais aussi pour l’économie canadienne et, en bout de ligne, les consommateurs.

Comme plusieurs autres industries, le secteur du transport en entier fait face à des défis liés au vieillissement de la population, à la demande sans cesse croissante de transport de biens et à la demande en camionneurs qui en découle. Et avec l’essor de l’activité économique dans l’ouest du pays, il faut sans cesse plus de camionneurs pour veiller au transport de biens et de ressources essentielles à travers le pays.

Contribution directe et indirecte
De nos jours, 90% de tous les produits et aliments sont transportés par camion au Canada. La vigueur du secteur du camionnage est intimement liée à celle de l’économie canadienne, les secteurs manufacturier, de la vente au détail et de la vente en gros étant les principaux vecteurs de demande.

Selon la recherche du Conference Board sur l’écart entre l’offre et la demande de camionneurs, plusieurs secteurs d’industrie au Canada sont affectés par la pénurie de camionneurs, parmi lesquels :

  • Pétrole et gaz – La quantité de carburant nécessaire pour le bon fonctionnement de l’industrie du camionnage se traduit par une grande demande en produits pétroliers raffinés et par une pression sur le secteur de l’extraction pétrolière et gazière.
  • Mines – La demande en transport de ressources et de fournitures minières a atteint 3,2 milliards $ dans le secteur minier en 2011
  • Services – La fabrication et la vente de camions, les détaillants de carburant, les assurances de véhicules, les services légaux, financiers et de comptabilité ainsi que les secteurs de la location de véhicules bénéficient de l’impact économique de l’industrie du camionnage.

Au total, les emplois créés dans l’industrie du camionnage pour compte d’autrui représentent quelque 477 600 employés qui contribuent à l’économie canadienne. Ainsi, le Conference Board du Canada estime que l’empreinte économique du camionnage pour compte d’autrui tourne autour des 36,7 milliards $ (total de la contribution directe et indirecte).

L’effet domino des pénuries de camionneurs
L’effet domino des pénuries de camionneurs se fera ressentir bien au-delà de l’industrie du camionnage. Dans un environnement de juste à temps et d’interdépendance des chaînes d’approvisionnement allégées d’une industrie à l’autre, un tout petit problème vécu par un seul fournisseur peut se faire ressentir à travers toute une chaîne de transporteurs inter-reliés, d’usines, de centres de distribution et de consommateurs. À titre d’exemple, le récent conflit de travail impliquant les camionneurs du port de Vancouver, au début de 2014, s’est traduit par l’accumulation de millions de dollars de marchandise dans les terminaux de conteneurs de la région de Vancouver. Pourtant, il ne s’agit pas d’une problématique « locale » à la Colombie-Britannique; ces délais ont affectés les détaillants, les fabricants ainsi que les fournisseurs de services à travers le pays et à travers le monde.

Le transport en impartition est-il la solution pour les opérateurs de flottes privées?
Pour les opérateurs de flottes privées, la pénurie de camionneurs représente des défis et une perspective de hausse des coûts. Au fil du départ à la retraite des camionneurs plus âgés, les opérateurs de flottes seront en concurrence les uns avec les autres pour l’embauche de camionneurs provenant d’un bassin toujours plus petit. Il en résultera des coûts d’embauche plus élevés et de plus longues périodes pour combler les postes vacants. Le roulement de personnel va aussi augmenter, puisque les camionneurs en demande changeront d’emploi plus souvent, à la recherche d’une meilleure rémunération globale.

Bien que l’écart projeté semble à la fois imminent et difficile, il existe des alternatives de transport que l’on peut envisager comme options viables en périodes de pénurie de camionneurs. L’une de ces solutions est l’impartition par flotte dédiée – un modèle au sein duquel des entreprises peuvent mettre sous contrat des camions, de l’équipement ainsi que des camionneurs pour répondre à leurs besoins de transport. De fait, plusieurs analystes de l’industrie affirment que le modèle de camionnage dédié en impartition est en croissance et qu’il continuera de gagner en popularité, alors que les entreprises tentent de réduire leur exposition au risque, leurs coûts en capitaux et d’éviter la complexité qu’entraîne la gestion de leurs propres flottes.

À titre de plus importante flotte en impartition au Canada depuis plus de 100 ans, Canada Cartage s’occupe des pénuries de camionneurs pour que vous n’ayez pas à le faire. Canada Cartage offre une solution de service de transport complète et investit de façon proactive dans le recrutement, l’embauche, les programmes de formation et de rétention des employés afin que vos produits soient livrés là où vous en avez besoin, au moment où vous en avez besoin.

Les entreprises inquiètes des pénuries de camionneurs peuvent parer à toute difficulté à servir leur clientèle en faisant appel aux ressources d’un partenaire de transport en impartition sur lequel elles peuvent compter.

A-Transportation-Industry-Health-Check--How-the-Future-Driver-Shortage-will-Impact-the-Canadian-Economy

Articles liés

Tiens-toi à jour!

Inscrivez-vous à notre bulletin

  • Communication
    En cochant la case, vous consentez à recevoir à l’occasion des courriels de Canada Cartage. Vous recevrez des nouvelles d'actualité, des renseignements précieux sur l'industrie et des articles connexes. Vous pouvez vous désabonner à tout moment en cliquant sur le lien de désabonnement qui se trouve dans le pied de page de nos courriels.
  • Ce champ n'est utilisé qu'à des fins de validation et devrait rester inchangé.